tondeuse-brieres

Bien vivre ensemble à Brières les Scellés.

Comme tous les ans il est bon de rappeler les devoirs de chacun :

Les feux sont interdits dans les jardins.

Les bruits de voisinage (jardinage et bricolage).

Les nuisances sonores dues aux tondeuses et autres engins sont tolérées suivant certaines plages horaires.

  •  de 8 H 30 à 12 H et 14 H à 19 H les jours ouvrables.
  • Les samedi 9 H à 12 H et 14 H à 19 H,
  • les dimanches et jours fériés de 10 H à 12 H,
  • ceci est valable pour tout le monde même pour la zone industrielle.

Le bruit et la santé.

Pendant longtemps, on a considéré que le bruit n’agissait que sur le système auditif. On sait maintenant que, même à faible dose, il peut aussi nuire au bien-être des individus et perturber l’organisme. En effet, dès qu’ils sont perçus comme dérangeants, qu’ils déclenchent un stress ou qu’ils entravent la communication, même des bruits de faible intensité peuvent avoir une répercussion sur la santé.

tondeuse-brieres

Taille des haies.

N’oubliez pas de tailler vos haies qui dépassent sur la voie publique, chez votre voisin également sauf si vous avez un accord avec celui-ci.

Stationnement des véhicules.

Le stationnement des véhicules sur la voie publique est déconseillé, vous avez le risque de vol, dégradations etc… il est préférable de stationner vos véhicules dans votre propriété.

Les trottoirs ne sont pas des lieux de stationnement, éventuellement vous pouvez vous garer le long de celui-ci mais sachez qu’il ne vous appartient pas, c’est un lieu public.

Départ en vacances.

Lorsque vous partez en vacances ou en voyage, prévenez un voisin qui surveillera votre maison, si vous remarquez un véhicule anormal, relevez discrètement son numéro et le type de véhicule et communiquez-le en Mairie ou en cas d’urgence au commissariat.

Vous pouvez aussi vous inscrire à l’opération tranquillité vacances, ce qui permet de demander à la police ou à la gendarmerie de surveiller son domicile durant ses vacances.

Plus d’information sur l’opération tranquillité vacances.

N’oublions pas que notre liberté s’arrête là où elle empiète sur celle d’autrui