Briolin Printemps 2018

Le Briolin « Printemps 2018 » – version électronique.

Le Briolin – version électronique

Pour consulter la version électronique du Briolin, cliquez sur le lien ci-dessous qui vous transférera vers la page des  Briolins.

Sommaire du bulletin d’informations municipalesBriolin Printemps 2018

  • Editorial
  • Cérémonies et commémorations
  • Travaux communaux
  • Révision du P.L.U.
  • BRISFER
  • Consignes de collectes en porte à porte
  • Abeilles en péril
  • Chouette alors !
  • Cueillettes de printemps
  • Retour sur les activités du CCAS
  • Le voyage de septembre 2017 du CCAS
  • Historique de l’école
  • Retour sur les activités des l’écoles
  • Le comité des fêtes
  • Ré-ouverture du restaurant bar-tabac de Brières
  • Le collectif des riverains de Brières-les-Scellés
  • Assemblé générale de l’association Saint-Quentin
  • État civil

Éditorial du maire de Brières les Scellés.

La déviation tant attendue vient de s’ouvrir à la circulation, nous l’attendions depuis des décennies, la circulation dans le village a déjà sérieusement diminué. Petit à petit, le calme va revenir dans le village, nous allons à présent devoir être vigilants sur la vitesse des véhicules pour la traversée du village et également faire respecter les stops qui, pour beaucoup d’automobilistes, semblent être facultatifs.

Dans quelques temps le garde champêtre, qui est habilité à verbaliser, sera équipé de moyens techniques lui permettant de mettre des PV pour stationnements illicites, mais également le non-respect des stops et la traversée de Brières par les véhicules de plus de 3,5 T.

Comme je vous l’ai annoncé le soir des voeux, je n’accorderai pas de passe-droit pour les personnes qui ne respecteront pas ces règlements.

Ces dernières années, nous pensions en avoir fini avec les nuisances olfactives ce qui n’est pas le cas depuis qu’une société est venue s’implanter sur le territoire d’Etampes. En permanence lors de nos passages à proximité nous devons traverser en apnée. L’entreprise a bien mis un numéro de téléphone (01 69 95 13 43) à disposition, mais ce n’est pas efficace. Lorsqu’on appelle soit « on vous rappellera » ou on vous demande « ça sent quoi ?». Messieurs les dirigeants de cette entreprise, il est bien difficile de vous dire ce que ça sent, mais si nous ne
sommes pas des « nez » nous ne sommes pas non plus des niais, et ça sent mauvais. Et ici je ne parle pas des épandages dans les champs qui, aux beaux jours, viendront parfumer nos petits déjeuners sur la terrasse ou nos barbecues. Nous faudra-t-il renoncer à mettre le nez dehors pour que quelques personnes, qui elles habitent loin de ces odeurs, fassent des profits ?

A propos des beaux jours qui arrivent, je vous rappelle que si le bricolage est agréable le week-end, il ne faut pas pour autant assourdir ses voisins. Vous devez vous limiter au samedi entre 9 h et 12 h 14 h 30 et 18 h, et dimanche 9 h 12 h seulement, l’après-midi c’est calme complet sur le village. Ne pas hésiter à faire le « 17 » si des personnes ne respectent pas votre tranquillité.
Ceci est également valable pour les véhicules à moteur, n’oubliez pas de relever les immatriculations.

Michel ROULAND